Our newsletter Latest News in English

Les faits
saillants de
la semaine

Monde

Un message de
notre président

Recensement des
oiseaux de Noël

Grand
dénombrement des

oiseaux de février

Canada

Meilleurs vœux

Évaluations du
COSEPAC

Régions

Relevé des oiseaux
aquatiques des

côtes de la C.-B.

Notre site web

 

 

16 décembre 2016 

         MONDE

 

Un message de reconnaissance du président d’Études d’Oiseaux Canada


Photo : Ana Maria Gonzalez

16 décembre 2016 – Grâce à votre soutien, l’équipe d’Études d’Oiseaux Canada amène la science de la conservation à un niveau supérieur en combinant des technologies de pointe et des méthodes traditionnelles éprouvées. Nous avons mobilisé chaque année plus de 40 000 citoyens-chercheurs bénévoles, bagué près d’un million d’oiseaux à l’observatoire d’oiseaux de Long Point et assuré le suivi de 27 espèces d’oiseaux prioritaires pendant les migrations à l’aide de notre révolutionnaire Système de surveillance faunique Motus. Ce sont des réalisations dont vous pouvez être fiers.
   Nous vous invitons à faire votre don de fin d’année, si vous ne l’avez pas déjà fait, pour nous aider à poursuivre sur cette lancée. De nombreuses populations d’oiseaux sont en déclin. La conservation des habitats essentiels est un des moyens les plus importants pour redresser la situation, mais nos connaissances sur les lieux de repos et les destinations des oiseaux en migration demeurent incomplètes. Heureusement, le système Motus nous permet de déceler les déplacements des oiseaux avec une précision jamais égalée auparavant. Avec votre aide, nous pourrons suivre les représentants des 50 espèces les plus menacées du Canada d’ici à 2020 et ainsi orienter avec plus de précision les priorités en matière de conservation des terres.
   Dans un nouveau billet sur le blogue d’Études d’Oiseaux Canada, notre président, Steven Price, présente d’incroyables découvertes que le système Motus nous a déjà permis de faire. Nous vous souhaitons un très heureux temps des Fêtes et vous remercions chaleureusement pour tout ce que vous faites pour les oiseaux.

Quelles découvertes ferez-vous lors du Recensement des oiseaux de Noël?



Bec-croisé bifascié Photo : Ron Ridout

16 décembre 2016 – C’est de nouveau notre temps fort de l’année! La 117e saison du Recensement des oiseaux de Noël vient de commencer. Trouvez un cercle de dénombrement dans votre région pour vous joindre à plus de 14 000 bénévoles qui recueillent de précieuses données sur les populations hivernales d’oiseaux au pays. L’an dernier, plus de 2500 dénombrements ont eu lieu dans l’ensemble de l’hémisphère occidental, dont plus de 450 au Canada. Parmi les raretés recensées chez nous, mentionnons un Accenteur montanelle (en Colombie-Britannique), un Moucherolle vermillon (en Ontario), un Tangara vermillon (au Québec) et une Paruline des prés (en Nouvelle-Écosse).
   Nous vous invitons à faire un don en ligne si vous souhaitez appuyer le recensement d’oiseaux par des citoyens-chercheurs le plus ancien du monde. Votre don servira directement à financer la coordination nationale ainsi que la collecte et l’analyse des données du Recensement des oiseaux de Noël au Canada; il aidera également à orienter les mesures de conservation prises par Études d’Oiseaux Canada et ses partenaires.
  Merci de participer à votre façon au Recensement des oiseaux de Noël! Nous vous souhaitons beaucoup de plaisir.

L’observation des oiseaux, une belle activité hivernale

7 décembre 2016 – Participez-vous au Grand dénombrement des oiseaux de février? Cette activité annuelle gratuite de quatre jours mobilise des observateurs d’oiseaux de tous les âges qui comptent le nombre d’individus de chaque espèce pour produire un instantané de la distribution des oiseaux partout dans le monde. La prochaine édition du Grand dénombrement des oiseaux de février aura lieu du 17 au 20 février 2017. En attendant, visitez le site Web du GDOF pour voir les résultats et des photos du GDOF 2016.

Retour au début de la page

        CANADA

 

Vœux et horaire du temps des Fêtes

16 décembre 2016 – Le présent numéro de Dernières nouvelles est le dernier de 2016. Nous sommes heureux de vous annoncer que le bulletin fera peau neuve en 2017! Veuillez prendre note que nos bureaux seront fermés du 24 décembre au 2 janvier et que nous réouvrirons nos portes le 3 janvier 2017, à 8 h 30. Nous vous remercions d’appuyer nos initiatives de recherches et de conservation. Joyeux Noël et Bonne Année de la part de tous les membres d’Études d’Oiseaux Canada!

Le Gros-bec errant joint les rangs des espèces en péril


Gros-bec errant Photo : Jane Ogilvie

5 décembre 2016 – À leur réunion d’automne, à Ottawa, les membres du Comité sur la situation des espèces en péril au Canada (COSEPAC) ont examiné la situation de trois espèces d’oiseaux du point de vue de la conservation. Ils ont confirmé que la Paruline orangée est en voie de disparition; il en reste moins de 15 couples nicheurs au pays. De plus, le Gros-bec errant est entré dans la liste des espèces préoccupantes en raison des fortes baisses de l’effectif, en particulier dans le centre et l’est du Canada.
   À l’échelle mondiale, le Puffin à pieds roses niche dans seulement trois îles au large du Chili. Après s’être reproduits, les puffins se dirigent vers le nord et s’alimentent au large de la Colombie-Britannique. Déjà désigné menacé en 2004, cet oiseau de mer est passé dans la catégorie des espèces en voie de disparition, car sa survie est mise en péril par les prises accessoires dans les pêches, la prédation des nids par des mammifères introduits, la capture illégale d’oisillons, les déversements d’hydrocarbures et l’ingestion d’objets en plastique.
   Visitez le site Web du COSEPAC pour en savoir davantage sur les plus récentes évaluations de la situation des espèces sauvages au Canada.

Retour au début de la page

        RÉGIONS

 

De jeunes bénévoles participent à un relevé d’oiseaux aquatiques


Photo : Lindsay Seegmiller

28 novembre 2016 – Grâce à la Laskeek Bay Conservation Society (LBCS) et à son nouveau club de jeunes ornithologues amateurs, un tout premier relevé des oiseaux aquatiques des côtes de la Colombie-Britannique a eu lieu récemment dans le port de Queen Charlotte. L’idée de former un club pour faire sortir des jeunes dehors afin d’observer les oiseaux et de les engager dans une activité de science citoyenne est née en septembre 2016 lors d’une rencontre de représentants de la LBCS et d’Études d’Oiseaux Canada. Le Relevé des oiseaux aquatiques des côtes de la Colombie-Britannique était un choix naturel pour le groupe.
   Sous la direction d’observateurs d’oiseaux expérimentés, et armés de guides d’identification, les jeunes se rencontrent chaque mois pour participer au relevé. La LBCS a créé à leur intention un jeu qui transforme leurs fiches de données en cartes de bingo, tout en respectant rigoureusement le protocole d’inventaire. Nous remercions sincèrement la LBCS et les élèves qui ont participé au relevé en novembre!
   Le Relevé des oiseaux aquatiques des côtes de la Colombie-Britannique a été réalisé avec l’appui financier du gouvernement du Canada.

Retour au début de la page

 

Si vous désirez modifier vos paramètres d’abonnement ou vous désabonner, visitez notre site web.

Si vous recevez ce courriel en double ou si vous ne souhaitez pas en recevoir dans l’avenir, faites-nous le savoir à BirdStudiesCanada@oiseauxcanada.org.

Demandes de renseignements ou questions des médias : communications@oiseauxcanada.org.

Études d’Oiseaux Canada est le chef de file des organismes voués à l’étude et à la conservation des oiseaux au Canada.
Numéro d’enregistrement – Organisme de bienfaisance : 11902-4313-RR0001.